De nouvelles substances chimiques incluant le Bisphénol A ajoutées dans la liste des substances candidates

triangle rouge avec mot "attention" rouge

 

Qu’est-ce qu’une substance SVHC  ? 

Les substances SVHC (Substance of Very High Concern) sont des substances chimiques entrant dans l’une des catégories suivantes :

  • Substances cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR de catégorie 1 ou 2
  • Substances persistantes, bioaccumulables et toxiques (PBT)
  • Substances très persistantes et très bioaccumulables (tPtb)
  • Substances pouvant perturber le système endocrinien

 

À savoir:

La liste des substances candidates comprend au total 173 substances particulièrement alarmantes.

Une procédure pour déterminer les substances pouvant avoir de graves répercussions sur la santé humaine ou l’environnement

L’ECHA, agence européenne des produits chimiques, identifie les substances extrêmement préoccupantes.
Si une substance est considérée comme dangereuse, cette dernière est alors ajoutée à la liste des substances candidates, pouvant ensuite être amenée à apparaître dans la liste d’autorisations suite à la validation du Comité des États membres (MSC). Il s’agit de la première phase.

La seconde étape concerne la décision de la Commission européenne sur la classification de ces produits dans la liste d’autorisations basée sur l’avis du Comité des États membres et des recommandations de l’ECHA.

L’objectif principal est de réduire l’utilisation et d’encourager la substitution des SVHC contenues dans les articles à une concentration supérieure à 0,1%.

À savoir:

Dès lors qu’une substance est indiquée dans la liste des substances candidates, des obligations légales sont imposées aux entreprises fabricantes ainsi qu’à celles qui les importent ou les utilisent afin de maîtriser les risques provenant de leur utilisation.

Femme regardant au microscope

Nouvelles substances en vue de l’autorisation

Depuis le 12 août 2017, le Bisphénol A est donc classifié comme substance extrêmement préoccupante car elle fait partie des perturbateurs endocriniens reconnus. Cette substance est utilisée dans certains papiers thermiques eco pour les étiquettes. Il est envisagé que le Bisphénol A soit interdit à partir de 2020. Les papiers thermiques TOP (protégé) ne contiennent pas de bisphénol.

 

Label Print s’engage dans la protection des Hommes et de leur santé

Depuis le début de l’année, les fabricants de papier thermique ont travaillé et changé leurs formulations pour éviter le recours à cette substance.
Nous avons identifié et validé des fournisseurs capables de nous livrer des papiers thermique eco sans bisphénol A et S pour éviter tout risque dès maintenant. Ces papiers sont légèrement plus onéreux que les papiers thermique eco classiques. L’écart de prix se réduit très rapidement avec l’augmentation des volumes de production.

LABEL PRINT travaille actuellement sur un projet pour ne livrer que des étiquettes sans Bisphénol pour 2018.

Si vous avez des demandes d’étiquettes sans bisphénol, ou si ce sujet vous intéresse, merci de nous contacter pour que nous vous fassions parvenir une offre.